La formation de l’ESS s’est inclinée dans le deuxième match de la phase de groupes. Au stade Petro Sport du nouveau Caire, les Aigles de Sétif n’ont pas pu déployer leurs ailes face à une équipe du Ahli Benghazi très agressive. Ouvrant la marque prématurément dès la 3’ par l’intermédiaire d’Alwadawi, les libyens ont défendus hargneusement leur acquis. Bien présents dans les duels, les joueurs de Benghazi ont laissé que peu d’espaces aux sétifiens qui malgré cela se procureront quelques occasions de scorer à l’image de la transversale d’Ammoura qui aurait pu faire mouche. En seconde période deux joueurs des deux camps se feront expulser, Ghacha coté sétifien (69') et  Imhamed pour le Ahli (76'). Terminant la partie sur le score de 1 à 0, l’ESS se retrouve à la dernière place au classement, tandis que le manque d’efficacité commence à inquiéter. Sur trois matches entre la coupe de la CAF et le championnat, Sétif n’a marqué aucun but, ce qui montre qu’il existe une panne au niveau de la ligne d’attaque à laquelle Kouki doit trouver des solutions rapidement pour se rattraper dans cette compétition dans laquelle rien n’est encore joué.

Après avoir remporté difficilement le premier match dans les dernières minutes face au Coton Sport, lors de la première journée de la phase de poules de la Coupe de la CAF, la JSK à une nouvelle fois été décisive dans les dernières minutes de la rencontre face à Napsa Stars. Pour cette deuxième journée, ça avait malheureusement mal débuté pour les canaris qui ont encaissés avant le premier quart d’heure. Essayant de revenir les Jaune et Vert, avaient pourtant dominés les débats sans pour autant parvenir à niveler la marque. Terminant la première période sur ce score de 1 à 0 en faveur des locaux, on pensait que la domination de la JSK allait permettre à l’équipe de revenir, mais contre toute attente, c’est Napsa stars qui ajoutera la deuxième réalisation sur une mésentente entre le gardien et Kerroum qui a envoyé le ballon dans les filets de la JSK. Affecté mais pas démoralisés, les Jaune et Vert avec les changements du coach reprendra les choses en main pour réduire la marque une sur un autre C.S.C, mais cette fois de la part du joueur zambien Silengo alors qu’on jouait la 82’. Reprenant espoir après cette réduction du score, les canaris continueront à pousser jusqu’à l’égalisation qui arrivera à la 90’ sur une tentative à bout portant de Nezla qui venait de faire son entrée en jeu. Un but qui montre que cette équipe a de la ressource et qu’elle ne baisse jamais les bras tant que l’arbitre n’a pas sifflé la fin du match. Même si on peut regretter ce nul, la JSK sera revenu de loin dans les dernières minutes dans un match qu’elle aurait même pu remporter. L’important aujourd’hui est que les hommes de Lavagne n’ont pas perdu et pris un point en montant qu’ils ont du caractère. S’installant ainsi en tête du groupe B, les lions de la Djurdjura augmentent leurs chances de qualification, mais devront aussi tirer les enseignements de cette rencontre qui aurait pu se terminer autrement afin d’atteindre l’objectif qui est de soulever le trophée africain, ce qui manque tellement aux supporters de la JSK qui veulent voir leur club dominer de nouveau le football africain.

Pour la première journée du groupe A de la Coupe de la CAF, Enyimba, n’a pas tremblé face au Ahly Benghazi. Dans un match assez serré, le club nigérian est parvenu à glaner les trois points. Ouvrant la marque dès la 9’ par l’intermédiaire d’Austin Oladapo, les locaux se feront rejoindre à la marque à la 17’ grâce à Abdellah Mhamed. C’est à la 43’ qu’Enyimba parviendra à ajouter la seconde réalisation sur une tentative de Victor Mbaoma. Avec cette victoire, Enyimba débute idéalement cette phase de groupe en attendant la rencontre de l’ESS face à Orlando Pirates.