Accédez directement au site compétition

Maintien en L1 : La Saoura jouera le rôle d’arbitre

Après près de 11 mois d’activité, le championnat de Ligue 1 baissera rideau ce soir avec le déroulement de l’ultime journée du championnat, la 38e. Un championnat très long que les clubs ont choisi de jouer.

Malgré les difficultés, il aura été passionnant jusqu’au bout, notamment en ce qui concerne la bataille du maintien. La JSMS, le CABBA et l’USMBA ont déjà baissé les bras, il ne reste donc qu’une seule et unique place pour la 2e division, et 3 teams vont tout faire pour l’éviter, à savoir l’ASAM, le WAT et l’ASO. La situation actuelle paraît défavorable pour l’ASO qui occupe, pour l’instant, la très dangereuse 17e place, mais une victoire ce soir contre le RCR lui suffira pour sauver sa peau, sans oublier ses résultats favorables en cas d’égalité parfaite avec un ou deux adversaires, avec l’application de l’article 80 du règlement du championnat professionnel.   

 

L’ASAM condamnée à réaliser un miracle

En recevant l’ESS, le WAT avec ses 42 unités doit absolument glaner les 3 points. Ce qui ne devrait pas être compliqué contre un team qui est déjà en vacances. Après le sacre du CRB décroché lors de la journée précédente, la victoire de l’ASO et du WAT leur permettra d’atteindre ensemble la barre des 45 unités et dépasser l’ASAM. Ce dernier club se trouve dans une situation compliquée puisqu’il devra aller sauver sa peau à Béchar face à la JSS, 3e du classement. Mais ce facteur n’est pas le plus décourageant pour l’équipe de Leknaoui, puisque le plus dur sera de gagner à Bechar dans un stade où la JSS n’a perdu aucun match cette saison. Il s’agit du seul team de  Ligue 1 qui n’a pas perdu sur son terrain. Cela nous renseigne sur la difficulté de la mission des Rouge et Noir, qui peuvent toutefois se contenter d’un nul pour éviter la relégation, à condition que parmi l’ASO ou le WAT, l’un d’eux n’arrive pas à gagner son dernier match.

 

En cas d’égalité parfaite, recourir à l’article 80

Toutefois, dans le cas où le WAT gagnerait son match au même titre que l’ASO, et que l’ASAM n’arrive pas à décrocher plus qu’un petit point, les 3 teams seront à égalité parfaite avec 45 points. Pour les départager, il faudra recourir à l’article 80 du règlement du championnat professionnel, stipulant que, «en cas d'égalité de points entre deux équipes ou plus, au terme du classement final, les équipes

seront départagées selon l’ordre des critères suivants :

- le plus grand nombre de points obtenus par une équipe lors des matchs joués entre les équipes en question ;

- la meilleure différence de buts obtenue par une équipe lors des matchs joués entre les équipes en question ;

- la meilleure différence de buts obtenue par une équipe sur l’ensemble des matchs joués par les équipes en question lors de la phase aller ;

- le plus grand nombre de buts marqués par une équipe sur l’ensemble des matchs joués par les équipes en question lors de la phase aller ;

- le plus grand nombre de buts marqués par une équipe sur l’ensemble des matches joués à l’extérieur par les équipes en question lors de la phase aller.

- En cas d’égalité concernant tous les critères ci-dessus, un match d’appui est organisé par la LFP sur terrain neutre avec prolongation et, dans le cas échéant, les tirs au but.

Pour le cas des 3 teams concernés, le premier cas de figure est suffisant pour départager les équipes. C’est l’ASAM qui paierait les frais, étant donné que ses confrontations directes avec ses concurrents sont en faveur de ces derniers.

Ainsi, après avoir joué un rôle important dans l’établissement des premières places du classement, permettant notamment à l’ESS d’aller jouer la C1 la saison prochaine, la JSS va jouer, encore une fois, le rôle d’arbitre dans la course pour le maintien. La bataille va être rude et les regards seront braqués sur le 20-Août de Béchar. La responsabilité de Zerouati et ses joueurs est immense.

  1. M. A.

 

Tags:

Classement