Accédez directement au site compétition

MCO : Aït-Djoudi tient son onze

Après plus de deux semaines de préparation marquée par un stage bloqué d’une dizaine de jours à Chlef, l’entraîneur Azzeddine Aït-Djoudi semble avoir son idée sur la composante appelée à entamer la future compétition.

L’idée s’est presque dégagée des matches disputés par sa troupe contre le CR Belouizdad (0-0) et l’USM Alger (0-1). Des matches dans lesquels son équipe lui a donné satisfaction se permettant lui-même de l’affirmer : «Je suis satisfait de la production de mon équipe plus particulièrement de ses matches face au CRB et l’USMA,  des matches références pour nous», avait indiqué l’actuel coach de la première formation du Mouloudia d’Oran. De quoi permettre d’apporter une lumière sur cette composante sur laquelle l’enfant de Tizi Ouzou pourrait fort bien compter.  

 

Soufi, numéro un dans la cage

Dans les bois,  le choix serait fort bien porté sur le gardien de but, Kamel Soufi. Ce joueur transfuge du WA Tlemcen semble le plus indiqué pour  être le portier numéro un dans la cage de sa nouvelle équipe. L’intéressé a été aligné dans les matches amicaux paraissant durs à négocier. Son coéquipier Bachir Della-Krachai serait donc le deuxième aux yeux de l’entraîneur en chef.

 

Khadir et Mekkaoui sur les flancs

Sur les deux flancs de la défense, les arrières latéraux Sofiane Khadir et Zineddine Mekkaoui semblent avoir gagné des points.  Le premier nommé aurait retrouvé son niveau après une saison quasiment blanche dans les rangs de l’USM Bel-Abbès, son ancien club. Il y a de fortes chances que le flanc droit de la défense lui serait attribué par le responsable de l’encadrement technique mouloudéen. Idem pour le deuxième nommé qui après une saison 2020-2021 passée en dehors du groupe des 18 est bien parti pour être le numéro un sur la gauche.

 

L’axe central pour Naâmani et Khali, Benammar délogé

La défense centrale ne devrait pas échapper à Mohamed Naâmani et Zakaria Khali qui d’après les témoins ont fourni une doublure de choc dans les matches amicaux disputés par leur équipe. L’ancien pensionnaire du CR Belouizdad a été à son aise aux côtés du longiligne Naâmani dont la forme paraît éblouissante restant sur la dynamique de ce qu’il a produit au cours de la saison précédente. Les deux ont toutes les chances de constituer la paire centrale dans le rempart défensif du MC Oran version 2021-2022. En d’autres termes, la place de Benali Benammar paraît pour l’heure perdue étant délogé par le natif de Sidi Bel-Abbès.

 

Legraâ , Benamara et Bounoua, le trio de l’entrejeu

 La responsabilité de l’entrejeu devrait être confiée à Mohamed Legraâ qui a toutes les garanties de guider la relance de par son expérience. L’enfant d’Aïn Kermes, désigné premier capitaine de l’équipe, sera le patron du jeu des Rouge et Blanc. A ses côtés, la présence d’Abdelhafid Benamara et Abdessamed Bounoua est prévue à près de 80 %. Bassem Chaouti et Aymen Chadli ne devraient pas échapper aux yeux de leur coach au vu de ce qu’ils ont montré pendant le stage et les matches amicaux même si ce dernier ne leur a pas accordé le maximum de temps de jeu.

 

Dahar, Djaâbot, Belaribi et Siam

Dans les avant-postes, le choix de l’ancien driver de l’US Biskra pourrait viser trois recrues et Chérif Siam, du moins à notre sens. Les trois recrues sont Marwane Dahar , Adil Djaâbot et Yasser Belaribi. Même s’ils n’ont marqué aucun but dans les rendez-vous d’application joués en stage de Chlef, les trois seraient tout indiqués pour mener les offensives de leur nouvelle équipe. Idem pour le véloce Siam qui, en dépit de l’humeur de son employeur longtemps désirant le libérer, semble avoir gagné des points aux yeux de l’entraîneur Aït-Djoudi.  Ce sont là les prévisions attendues dans le choix de ce dernier dans la perspective de l’équipe qu’il estime compétitive.  

  1. M. A.
Tags:

Classement