Équipe nationale

EN : Quand Mahrez est là…

Ce lundi, l’équipe nationale a aligné son 24e match sans défaite. D’aucuns estiment que l’un des artisans de cette longue série d’invincibilité est incontestablement Riyad Mahrez qui, en bon capitaine, parvient à hausser son niveau à chaque sortie de l’EN au point que sa présence est indispensable.

Algérie - Botswana : Les Verts veulent finir en fanfare

Quatre jours après l’expédition en terres zambiennes ternie par un arbitrage scandaleux, les Verts ont oublié cette mésaventure d’autant que leur déception d’avoir été privés de la victoire par un arbitre comorien se serait atténuée par la prolongation de la série d’invincibilité, qui devrait passer à 24 matches sans défaite ce soir à la fin du match Algérie-Botswana.

Benlamri : «Seul un ennemi de l’EN peut souhaiter le départ de Belmadi»

Le roc de l’EN Djamel Benlamri s’est présenté hier devant les journalistes en zone mixte, il est revenu sur la sortie en Zambie et ce qui attend l’EN à l’avenir, il ne cache pas son envie de se qualifier à la Coupe du monde-2022 au Qataer, et n’a nullement envie de penser à un parcours qualificatif sans Belmadi, il demande à ce qu’on les laisse travailler dans le calme.

Algérie-Botswana : Les antécédents qui allument le match

Même si l’EN est déjà qualifiée à la CAN et que le match de demain contre le Botswana n’est que le dernier des éliminatoires et n’aura pas d’incidences sur le classement, étant donné que le Botswana est déjà hors course pour la qualif’, la partie risque de s’allumer et ce en raison de ce qui s’est passé entre les deux teams au match aller.

Belmadi reste : La rue est rassurée

La polémique sur l’arbitrage scandaleux du Comorien Adelaid Ali Mohamed Sombé, jeudi à Lusaka, avait mis en émoi les Algériens qui soupçonneraient une campagne déstabilisatrice de l’extérieur visant à casser l’équipe d’Algérie.

Belmadi : «En Zambie pour préparer le Burkina»

Avant d’embarquer en direction de la Zambie pour y jouer le 5e et avant-dernier match des éliminatoires de la CAN 2021 contre les Chipolopolos, l’entraîneur national Djamel Belmadi a tenu à répondre aux questions des journalistes venus prendre la température avant le décollage.

Ghezzal : «Content d’être avec ce groupe»

Ayant disparu des radars de la sélection depuis octobre 2018, Rachid Ghezzal est bien entendu heureux de faire son retour dans le groupe et ne cache pas sa joie de pouvoir se retremper dans une ambiance qui lui manquait beaucoup.

Belmadi : «Ces matches ne sont pas sans enjeu, bien au contraire»

«J’ai entendu ici et là que c’était des matches sans enjeu, mais en réalité c’est loin de l’être. Pour moi c’est un match important. Nous allons jouer à l’extérieur contre une équipe qui a encore des chances de se qualifier. Je peux dire que c’est une situation qui me convient dans le sens ou dans deux moi nous allons effectuer un déplacement eu Burkina Faso, donc pour moi c’est une très bonne préparation pour les prochaines rencontres dans deux mois. Donc il ne faut pas penser que c’est un match sans enjeu, au contraire il y a beaucoup d’enjeux. Il y a un deuxième point qui concerne les joueurs. Certains n’ont encore jamais joués sous mon mandat, d’autres n’ont pas joués depuis longtemps, ce sera l’occasion pour tous de marquer des points ou pas.

«Je préfère parler des présents que des absents»

Concernant les absences, Belmadi, préfère se focaliser sur les joueurs présents et bien les préparer que de regretter ceux qui n’ont pas pu rejoindre la sélection pour une raison ou une autre «Je préfère parler des présents au lieu des absences. On n’a pas beaucoup travaillé, on a fait une petite séance et une réunion. Ils savent que ce match face à la Zambie entre dans le cadre de la préparation du match du Burkina-Faso. Je veux que quand on voyage on arrive à ramener des points. Après les joueurs qui sont là, ont une carte individuelle à jouer dans le sens ou certains reviennent et il y a des nouveaux. Nous avons deux matches et je compte faire jouer un maximum de joueurs dans ces deux rencontres. Les tout nouveaux on ne va pas les mettre tout de suite dans la difficulté en jouant en Afrique on va peut être plutôt attendre qu’on revienne pour les faire jouer en Algérie.

«On doit continuer à avoir une mentalité de gagneurs»

«Il Faire le maximum pour maintenir la dynamique des bons résultats est une mentalité dont on ne doit pas s’éloigner. Il faut qu’on ait cette culture de la victoire continuer à être ambitieux, et j’aime bien ces circonstance de jouer à l’extérieur contre une équipe à encore des chances de se qualifier ce qui veut dire qu’ils vont se donner à fond.» 

«On sait que le terrain n’est pas très bon»

«On a vu le match de la JSK. On sait que le terrain ne sera pas très praticable. Donc ça sera des circonstances difficiles. Mais lors des prochaines qualifications, on sait qu’on rencontrera des circonstances pareilles, donc, c’est une bonne préparation.»

 «Mon boulot n'est pas de me plaindre»

Homme avec une forte personnalité, Belmadi n’a pas appris à se plaindre ou à trouver des excuses. Concernant l’interdiction de le France qui s’est finalement rétracté, Belmadi, il comptait s’adapter  à la situation et sans se lamenter trouver des solutions «C’est sûr que nous avons beaucoup de joueurs qui évoluent en France. Maintenant mon boulot ce n’est pas de me plaindre, même si j’avais des choses à dire sur la position de la France. Mais ce n’est plus d’actualité ça ne sert plus à rien d’en parler. Je ne suis pas là pour le lamenter. J’avais tout prévu, j’avais une liste sans ceux qui évoluent en France. Après quand ils ont donné l’accord de libérer les joueurs je ne les ai pas tous pris.»

«J’ai demandé aux joueurs de montrer leurs qualités et me faire mal à la tête»

Le coach national met tout le monde sur le même pied d’égalité. Pour lui, c’est aux joueurs de le mettre dans l’embarras et d’afficher un niveau qui peut leur permettre d’être sur le terrain «Youcef Atal s’il était avec nous il aurait surement joué. Par forcément les deux matches puisque j’aime bien faire tourner l’effectif. Son absence offre une opportunité aux autres de montrer leur valeur. Halaimia, n’a pas beaucoup joué en club, il ne peut pas figurer avec nous. Il y a une occasion pour Benayada ou Zeffane qui reviennent. C’est à eux de montrer sur le terrain et de prouver qu'on peut compter sur eux. Et comme je leur dit, c’est l’occasion de me faire mal à la tête et me donner des difficultés pour choisir celui qui sera titulaire.» 

«Slimani a fait des pieds et des mains pour venir»

Cette dernière réponse de Belmadi donne vraiment beaucoup à réfléchir. On le sait pour lui la volonté et la détermination d’un joueur veulent dire beaucoup. Interrogé sur l’absence de Ferhat, il y répondra brièvement tout en indiquant qu’il a certaines donnés. Belmadi a vite rebondit en donnant un exemple avec Slimani, ce qu’on peut interpréter de différentes manières «Zinedine fait une bonne saison. il rentre dans des circonstance que seul moi connait. Je vais juste vous dire que la situation concernant le blocage des joueurs, on a pu voir un peu le comportement de certains clubs, mais on va dire aussi de certains joueurs. Cela m’a donné quelques indications sur l’état d’esprit et la volonté de vouloir venir. Slimani par exemple a fait des pieds et des mains pour nous rejoindre. Il s’est battu avec tout le monde pour venir avant qu’on l’autorise de venir alors qu’il était impossible qu’il vienne au départ. Il est à Lyon, avec un président comme Aulas, un directeur sportif comme Juninho et un entraîneur comme Garcia, tout cela ne lui a pas fait peur.» Cette dernière phase nous renseigne un peu sur les critères à avoir pour faire partie de cette sélection championne d’Afrique. Si un joueur n’est pas avec l’Algérie corps et âme, Belmadi n’en a pas besoin. Quant à Slimani, c’est juste un grand monsieur, permettez-nous de glisser cet avis.

 

Les Verts amoindris en Zambie

 

 C’est hier que le stage de préparation de l’EN a commencé au CTN de Sidi Moussa, une séance d’entraînement était programmée hier soir, et ce matin, le groupe sera déjà au rendez-vous avec un déplacement à Lusaka.

Slimani revient avec un bon moral

Plus d’une année après sa dernière apparition avec les Verts, exactement le 18 novembre 2019 à Gaborone (Botswana- Algérie 0/1), Islam Slimani vient de réintégrer le groupe.